Généalogie des Français d'Amérique du Nord

ADN et Généalogie

Explications sommaires

Le présent texte est un résumé sur l'ADN. Pour plus de détails, voir l'autre page plus complète de cette base de données et un guide rédigé par l'auteur.

Principes de base - l'ADNy

Le chromosome Y est transmis par le père à ses fils avec parfois un changement ou mutation. La signature ADNy est un résumé de ce changement et permet d'identifier des familles même sans document, à condition qu'il y ait d'autres signatures pour comparer. La présente base de données contient les signatures de référence pour un certain nombre de familles. Si cette signature est disponible, que vous êtes un homme et que vous faites un test ADNy, vous pourrez alors comparer votre signature avec celle de votre ancêtre masculin.

On trouve 2 mesures : les SNP (ou snips) et les STR. Les SNP sont les mutations en soi, identifiées par un groupe (ou haplogroupe) et la mutation connue la plus récente. Comme il y a des milliers de mutations possibles, cette mesure peut être coûteuse pour identifier une famille. On utilise alors, dans un premier temps, les STR qui sont des valeurs mesurées avec différentes précisions. Moins c'est précis et plus il y a de correspondants possibles (ou de faux positifs). Le test ADNy de base servira alors à évaluer un certain nombre de STR (12, 25, 37, 67 ou 111 chez FTDNA) et à cibler plus précisément la famille. Par la suite, FTDNA proposera un SNP probable en fonction des autres résultats avec des STR similaires.

Les mesures indiquées dans la base de données ont deux formats.

  • S'il y a eu triangulation (démonstration que la signature ADNy est bonne avec des tests cohérents), alors on verra la liste des STR mesurés en fonction des résultats de tests. Il y a aussi le SNP calculé ou proposé selon les tests réalisés.
  • S'il n'y a pas de triangulation (il y a donc une possibilité d'adoption autour de 5%), il n'y a que le SNP calculé ou proposé.

Si votre test n'est pas fait chez FTDNA, il est probable que les mesures seront un SNP moins précis. Chez Geno2 et 23andme, ce SNP devrait être affiché. Chez AncestryDNA, il faut utiliser un site extérieur pour le trouver.

Les résultats sont présentés sous une forme similaire à:

Signature ADNy calculée (lignée par les hommes) :
Haplogroupe selon SNP : R1b-M269→Y41710 (R-M269→L151→P312→DF27→ZZ12_1→Y7363→Y41710)
DYS393=14; DYS390=24; DYS19=14; DYS391=11; DYS385=11-15; DYS426=12; DYS388=12; DYS439=13; DYS389i=13; DYS392=13; DYS389ii=30;
  • Signature ADNy calculée et fond vert:le père du couple se trouve sur une lignée vérifiée (triangulée)

  • Signature ADNy prédite et fond jaune : la signature est triangulée mais le père du couple n'est pas dans la lignée vérifiée

  • Signature ADNy supposée par une seule lignée et fond bleu : cette lignée a été vérifiée. Il faudrait qu'un autre descendant de cette famille fasse un test ADNy et que les signatures soient cohérentes pour que la lignée soit validée.

  • Signature ADNy supposée par convergence et fond gris : une ou plusieurs personnes sont testées mais la lignée n'a pas été fournie ou vérifiée.

  • Signature ADNy possible et fond gris :il peut y avoir adoption entre la personne testée et le pionnier. Chez les hommes, la probabilité d'une adoption ou autre événement non parental est d'environ 5% entre la personne testée et le pionnier d'il y a 10 générations.

ADNmt

L'ADNmt vient des mitochondries transmises par la mère à ses enfants. À la génération suivante, seules les filles pourront le transmettre. Il s'en suit que tout le monde peut être testé mais que la signature suivra la lignée des mères.

Il y a aussi 2 groupes de mesures.

  • S'il y a eu triangulation, la signature comprendra une partie des mutations (HVR1 et HVR2, la partie CR ou Coding Region étant confidentielle), ainsi qu'un haplogroupe résumant ces mutations.
  • S'il n'y a pas de triangulation, seul l'haplogroupe est montré.

Si votre test n'est pas fait chez FTDNA, il est possible de voir votre haplogroupe. Chez Geno2 et 23andme, cet haplogroupe devrait être affiché. Chez AncestryDNA, il n'est pas mesuré.

L'affichage des signatures suit la même convention. Toutefois, l'expérience nous montre qu'il n'y a pratiquement pas d'ÉNP dans les lignées féminines. Si la signature n'est pas cohérente, il y a pratiquement toujours une erreur dans la documentation ou un mariage sans parents dont la mère est présumée à cause de témoins dans d'autres actes. Le concept moderne d'adoption où on remplace le nom des parents biologiques par celui des parents légaux semble très rare en Nouvelle-France même si on connaît autour de 2% de naissances naturelles (parents inconnus).

ADN autosomal

Ce concept n'est pas utilisé dans la présente base de données. Il est mentionné afin que vous puissiez comprendre de quoi il s'agit si vous voulez faire tester votre ADN. Le but de l'ADN autosomal est de trouver des cousins (jusqu'à environ 10 ou 12 générations de distance, donc en remontant et descendant environ 6 générations). Chez FTDNA, ce test est appelé Family Finder. C'est aussi le test de base d'Ancestry et de 23andme, d'autres labos.

Exemples de signatures

ADNy

  • R1b-M269→Y41710 (R-M269→L151→P312→DF27→ZZ12_1→Y7363→Y41710)
    • R1b-M269→Y41710 : c'est l'haplogroupe tel quel présenté sur Eupedia (R1b), la mutation symbolique habituelle (M269) et la mutation connue la plus récente (SNP terminal ou apical, apical signifiant bourgeon).
    • R-M269→L151→P312→DF27→ZZ12_1→Y7363→Y41710 : ce sont des SNP retenus lors de différents tests et que l'on pourrait trouver dans la littérature. M269 est la plus ancienne et concerne environ 80% des Français de l'ouest de la France (l'ADN gaulois et celtique). L151 est plus récent mais assez ancien. Y41710 n'a été trouvé, en 2018, que chez 4 personnes (un Jarret-Beauregard, un Page et 2 Arméniens) et daterait d'environ l'an 200.
  • C-M216 : le client n'a pas fait de test plus approfondi. Dans ce cas-ci (certains Cyr d'Acadie), c'est une mutation asiatique qui est passée par la France. Dans l'autre direction (des Amérindiens), elle serait suivie de P39 (ou C2-M216→P39). Mais des Cyr ont vérifié et la mutation P39 ne les atteint pas, donc ils ne sont pas d'une lignée amérindienne. Par contre, Germain Doucet fils est dans cette lignée C2-M216→P39.

ADNmt

  • H, H1, H86, H1a, H1cf, H1a1 : le format le plus général contient une lettre majuscule avec facultativement un nombre (qui peut comprend 2 chiffres), une ou deux lettres, et encore un chiffre. Chaque groupe de caractère(s) est dérivé du groupe précédent (H1 et H86 sont dérivés de H).
  • H5a1-T16093C : dans certains cas, un groupe important de résultats a une variation de 1 mutation par rapport à un autre. Ici, H5a1-T16093C est similaire au groupe H5a1 avec en plus la mutation T16093C, alors que H1-T152C! est l'haplogroupe H1 sans la mutation T152C.
  • Si la signature a une seule lettre, il est possible qu'elle vienne d'un test partiel. En payant moins cher, on a moins de mutations pour évaluer l'haplogroupe et celui-ci est moins précis. Par contre, dans certains cas, le test complet donne aussi une lettre. Donc, H peut être à la fois un test complet et un test partiel.

Eupedia

Le site web www.eupedia.com/genetics/ montre les chemins hypothétiques suivis par les hommes et femmes ayant subi certaines mutations et les concentrations. Ainsi, R1b est très commun (80%) sur la côté ouest de la France, au pays de Galles et en Irlande, alors que R1a est surtout dans les pays slaves, comme la Russie, la Pologne ou l'Ukraine.

Triangulation ou convergence

Si une signature est obtenue par triangulation, elle vient de 2 personnes testées ayant un ancêtre commun (lignée validée et totalement masculine ou féminine, sauf la personne testée si ADNmt). Dans certains cas, l'ancêtre commun n'est pas identifié, les deux lignées partageant un même patronyme et une origine similaire. Le risque d'erreur est presque nul (le pionnier pourrait avoir adopté deux enfants ayant le même père par exemple).

Si une signature est obtenue par convergence, elle vient de 1 ou plusieurs personnes testées dont nous n'avons pu vérifier la lignée jusqu'au pionnier. Il y a toujours un risque d'erreur, surtout si le descendant a mal fait sa recherche ou s'il y a eu une adoption ou un autre événement non-parental (ÉNP).

Source et crédit des signatures

Les signatures proviennent en bonne partie du catalogue du projet ADN Héritage Français qui collectionne depuis 10 ans les signatures ADN en vue de réaliser les triangulations sur lesquelles repose la validité des pronostiques faits par la base de données Généalogie des Français d'Amérique du Nord (GFAN). D'autres proviennent des projets ADNy Québec et ADNmt Québec associé à la FAFQ, du projet des Mères acadiennes, et d'autres projets. L'auteur aimerait bien avoir accès aux autres projets touchant les Français d'Amérique afin d'aider à dénouer d'autres lignées et à améliorer la qualité des données de la base. Dans certains cas, les données ne proviennent pas d'un projet, mais de résultats correspondants à ceux d'un projet, lorsque les participants n'ont pas communiqué leur ascendance masculine ou féminine. Au moment de valider votre ascendance à la lumière des prévisions faites à propos de votre ADN par la base de données GFAN, pensez à me faire parvenir votre lignée pour compléter la partie ADN de la base de données GFAN.


Généalogie des Français d'Amérique du Nord
© Copyright 2013-2018 Denis Beauregard