Généalogie des Français d'Amérique du Nord

Anoblis de Nouvelle-France

Ce tableau représente la liste des personnes anoblies en Nouvelle-France durant le régime français. En d'autres mots, il s'agit des lettres de noblesse données par le roi de France à certains sujets pour services rendus à la colonie. La principale référence est Lettres de noblesse, généalogies, érections de comtés et baronnies insinuées par le Conseil souverain de la Nouvelle-France en deux volumes disponibles sur Internet. Tome 1. Tome 2. Le territoire couvert comprend surtout le futur Québec. L'Acadie n'est mentionnée que pour l'érection de certains fiefs. Il est possible que les lettres de noblesse accordées à des Acadiens n'aient pas survécu.

Ce travail, publié en 1920 par Pierre-Georges Roy, contient une collection de lettres de noblesse, mais aussi de concessions de baronnies et autres fiefs, ainsi que des dossiers établis pour prouver la noblesse de certains personnages. Si les textes sont crédibles, dans certains cas, les généalogies sont fictives. Ainsi, la famille Jarret de Verchères du tome 2 est en réalité celle d'une famille Verchère qui n'a aucune parenté avec François Jarret de Verchères.

Les pionniers déjà nobles, dont les ancêtres ont reçu des lettres de noblesse, ne sont pas mentionnés dans ce tableau.

Ce tableau est produit automatiquement, ainsi que les liens qu'on y trouve. Si la personne est mariée une seule fois, le lien se fait vers la fiche familiale avec le conjoint. Si la personne est célibataire ou mariée plusieurs fois, le lien se fait vers les parents (même si une seule union a produit des enfants). Dans la version actuelle, tous les conjoints sont indiqués, même s'il s'agit d'un contrat annulé.

Statistiques globales

Les anoblissements sont très rares et il y a donc peu de descendants.


Code des couleurs de fond :

  • Vert : il y a des descendants après 1899 dans la base de données.
  • Bleu : dans les autres cas.

Notes :

  • La colonne "Descendants" indique les mariages dans la base de données complète, qui comprend des généalogies privées.
  • 11/2032 signifie 11 générations et 2032 mariages de descendants.
  • () indique le plus récent mariage dans la base.
  • [] indique le plus récent mariage en ligne masculine dans la base.
  • La colonne "Nombre estimé de descendants vivants au Québec" est basée sur 100 généalogies de couples mariés au Québec en 1939 et 1940.
 
Anobli
Conjoint(s)
Descendants
Nombre estimé de descendants vivants au Québec
Annotation

1

AUBERT de LACHESNAYE, Charles

Catherine Gertrude COUILLARD (1664); Marie Louise JUCHEREAU dit LAFERTÉ (1668); Marie Angélique DENIS (1680)

8/76 (1919) [1859]

Moins de 240 000 personnes

anobli 1693-03 (l.n.1 p. 114-118)

2

BOUCHER de BOUCHERVILLE et de GROSBOIS, Pierre

Marie Madeleine OUÉBADINOUKOUÉ dit CHRÉTIENNE (1649); Jeanne CREVIER (1652)

12/847 (1992) [1991]

Entre 70 000 et 490 000 personnes

anobli 1661 (l.n. 1 p. 156-159), renouvelé 1707-06-17, les lettres originales ayant été détruites dans un incendie, ADNy=E-M35/L117

3

CAVELIER de LA SALLE, René Robert

 

 

anobli 1675-05-13 (l.n. 2 p. 109-111); Erreur : les dates de naissance publiées par certaines sources ne sont pas fondées (GFAN) (:corrigé 2012-03-26)

4

COUILLARD de L'ESPINAY, Louis

Geneviève DESPRÉS (1653)

12/748 (2010) [1939]

Entre 210 000 et 630 000 personnes

anobli 1668-03 (l.n. 2 p. 93-95)

5

COUILLARD, Guillaume

Marie Guillemette HÉBERT (1621)

14/10074 (2011) [1939]

Entre 2 170 000 et 2 590 000 personnes

les parents de Guillaume sont hypothétiques, étant inconnus au mariage. D'après Michel Langlois, Champlain écrit que Guillaume vient de Saint-Malo. Par ailleurs, le libellé de l'article porte à confusion et certains y voient une date de naissance par erreur. Anobli 1654-12.

6

DENIS de LA TRINITÉ, Simon

Jeanne DUBREUIL (1628); Françoise DUTERTRE (1643)

11/746 (1987) [1790]

Moins de 280 000 personnes

anobli 1668-03 (l.n. 1 p. 89-91)

7

DUPONT de NEUVILLE, Nicolas

Jeanne GAUDAIS (1669)

11/48 (1983) [1669]

Moins de 280 000 personnes

anobli 1669-04-30 (l.n. 1 p. 24-25)

8

GIFFARD, Robert

Marie RENOUARD (1628)

11/187 (1983) [1700]

Moins de 280 000 personnes

anobli 1658-03 (l.n. 2 p. 105-107)

9

GODEFROY de LINCTOT, Jean

Marie LENEUF (1636)

13/1347 (2010) [1913]

Entre 350 000 et 770 000 personnes

anobli 1668 (l.n. 1 p. 199), les lettres originales ont été perdues

10

GODEFROY de TONNANCOUR, René

Marguerite AMEAU (1694)

5/22 (1913) [1913]

Moins de 240 000 personnes

anobli 1718-03 (l.n. 1 p. 198-204), les lettres de noblesse de son grand-père étant perdues

11

HERTEL de LAFRENIÈRE, François

Marguerite Josèphe TAVENET (1664)

10/222 (1991) [1816]

Moins de 280 000 personnes

anobli 1716-04 (l.n. 1 p. 166-166)

12

JUCHEREAU de SAINT-DENIS, Nicolas

Marie ou Marie Thérèse GIFFARD (1649)

10/139 (1983) [1896]

Moins de 280 000 personnes

anobli 1692-02 (l.n. 1 p. 123-126)

13

LEMOINE de LONGUEUIL, Charles

Catherine PRIMEAU ou PRIMOT dit THIERRY (rép.) (1654)

10/153 (1984) [1770]

Moins de 240 000 personnes

anobli 1668-03 (l.n. 1 p. 264-266)

14

PÉCAUDY de CONTRECOEUR, Antoine

Anne DUBOIS (1652); Barbe DENIS (1667)

10/157 (1987) [1768]

Moins de 240 000 personnes

anobli 1661-01 (l.n. 1 p. 107-110)

Anoblis possibles

Dans certains cas, une source secondaire fait mention d'une lettre de noblesse émise à un colon, mais ne faisant pas partie du travail de P.G. Roy indiqué plus haut (Lettres de noblesse...). Ne sont retenues que les informations jugées crédibles.



 
Personne
Conjoint(s)
Descendants
Nombre estimé de descendants vivants au Québec
Annotation

1

COUILLARD dit DES ISLETS et de BEAUMONT, Charles

Marie PASQUIER de FRANCLIEU (1668); Louise COUTURE (1686)

10/637 (2003) [1856]

Entre 210 000 et 630 000 personnes

aurait eu des lettres de noblesse en 1668-03 d'après À travers l'histoire de Beaumont, p. 11, 26, peut-être plutôt une confirmation de la noblesse reçue de son père

2

LEBER de SENNEVILLE, Jacques

Marie Anne Claude de LACOUR de MALTOT (1692); Marie Louise de MIRÉ de L'ARGENTERIE (1722)

5/24 (1859) [1743]

 

aurait eu des lettres de noblesse en 1696 contre 6000 livres d'après plusieurs sources


© Copyright 2006-2016 Denis Beauregard