Généalogie des Français d'Amérique du Nord

Convention (endroits)

Endroits

Par défaut, un endroit est situé au Québec.  S'il est situé ailleurs, le nom moderne de la région est utilisé s'il est connu, sauf lorsqu'il s'agit de l'Acadie.

Pour la France, le nom de la commune moderne, son code INSEE (code identifiant chaque commune de façon unique) et son département sont indiqués.  Par exemple : Perpignan, 660136, Pyrénées-Orientales.  Cet ouvrage utilise une forme modifiée du code INSEE à six chiffres pour éviter toute confusion avec le code postal.

Si l'endroit est situé en Amérique du Nord, sauf au Québec ou en Acadie ancienne, l'état ou la province est indiqué.

Si un endroit a changé de nom, le format utilisé est : ancien nom auj. nouveau nom, par exemple : Seuilly-l'Abbaye auj. Seuilly.  Si l'endroit disparaît suite à une fusion pour former une autre ville, le format utilisé est : ancien nom com. nouveau nom, par exemple : Rocquefort com. Yvetot, c'est-à-dire que l'ancienne commune (ville en France) de Rocquefort fait maintenant partie de la commune d'Yvetot.

Dans certains cas, un endroit est indiqué dans la langue d'origine.  Des obliques sont alors utilisées pour délimiter ce nom, par exemple Londres /London/.

Le nom de l'endroit est parfois suivi d'un point d'interrogation, par exemple si la source de l'information n'indique pas clairement l'endroit, si la probabilité est trop faible, etc.  En général, s'il n'y a pas de date précise, le lieu est également incertain.  Ces endroits seront éventuellement examinés de plus près et il pourrait y avoir une présentation différente des endroits incertains pour distinguer les endroits connus mais dont l'acte de mariage est perdu (un document d'époque indiquant le lieu du mariage), ceux qui sont présumés à partir de l'origine donnée par l'immigrant, les lieux de pratique d'un notaire quand un contrat de mariage est connu alors que le mariage religieux est introuvable, etc.

Si aucune date précise de mariage n'est indiquée (par exemple : avant 1751, vers 1812, après 1912-01-14), l'endroit est hypothétique et signifie en général

  • soit que le couple vivait à cet endroit et que les actes de mariage ont disparu,
  • soit que le couple est parent d'un immigrant ayant donné cet endroit comme lieu d'origine,
  • soit que les recherches en cours s'arrêtent dans cette région.

Codes des endroits

Plusieurs développements futurs de ce cédérom sont planifiés.  Les endroits sont codés en fonction de ces améliorations.  Attention : cela ne veut pas dire que ces codes seront conservés, mais en donnant un code maintenant, il sera possible de le remplacer plus tard.  Plusieurs codifications sont utilisées en ce moment.

 

Codification

Région et lien vers liste

Signification

A ou a

Amérindien

«A» signifie que selon l'acte, il s'agit d'un couple d'Amérindiens dont le mariage n'a pas été trouvé ou n'a pas été enregistré.  «a» est utilisé si les noms ressemblent à des noms d'Amérindiens, mais que ce détail n'est pas donné dans l'acte.  Dans certains cas, c'est un Européen utilisant un nom donné par des Amérindiens.

A123

Acadie

Il s'agit d'un endroit de l'ancienne Acadie, donc surtout de 1632 à 1758.  Le premier chiffre identifie la région, le 2e le comté moderne et le dernier, le lieu de façon plus précise.

  • A0 : moitié ouest de la Nouvelle-Écosse
  • A1 : moitié est de la Nouvelle-Écosse, sauf A2
  • A2 : Île Royale (aujourd'hui, Île du Cap-Breton)
  • A3 : Île St-Jean (aujourd'hui, Île du Prince-Édouard)
  • A4 : sud du Nouveau-Brunswick
  • A5 : nord du Nouveau-Brunswick
  • A6 : Terre-Neuve
  • A999 : durant l'exil, lieu indéterminé
  • AC : endroit indéterminé

Q123

Québec

Le code est celui utilisé par le PRDH et par les ANQ pour les microfilms des paroisses du Québec avant 1876.  Ces codes ne couvrent aucune paroisse protestante car ils ont été utilisés pour décrire les microfilms des paroisses catholiques photographiées par les Mormons en 1976.  Ces codes ont le format Q112, soit la lettre Q, 2 chiffres représentant le comté et 1 chiffre ou une lettre représentant la paroisse.

Afin de couvrir les paroisses non-catholiques ainsi que celles créées après 1876, une autre codification a été introduite.

  • Dans une première phase, les codes ont le format Q12x, le x signifiant que seul le comté est codé;
  • Par la suite, les codes prennent le format Q120.345, soit Q, le numéro du comté, zéro, un point, un numéro de 3 chiffres pour la paroisse.

120345

Ailleurs

Pour les autres endroits, le code utilisé est celui de l'INSEE modifié à 6 chiffres.  L'INSEE est l'institut français de la statistique.  Ses codes servent à identifier les différentes communes de France, ainsi que les pays étrangers.

  • En France, le code utilise 2 chiffres qui représentent le département, un zéro ajouté pour éviter toute confusion avec les codes postaux, et 3 chiffres représentant la commune.  Une commune est une entité administrative dirigée par un maire.  Une commune peut réunir plusieurs villages (des groupements de maisons).  Paris est un cas spécial et chacun de ses arrondissements possède son propre code INSEE.  Il y a 96 départements et les codes vont de 01 (et non 1) à 95, la Corse formant les 2A et 2B.
  • La France a aussi un certain nombre de territoires qui ne sont pas en Europe.  Les codes en 97 désignent des départements outremer (DOM) alors que ceux en 98 indiquent qu'il s'agit de territoires outremer (TOM).
  • Ailleurs, le code débute par 99.  Le 4e chiffre désigne le continent et les deux derniers, le pays.  Lorsque nécessaire, le nom de la région suit.
    • 9901 : Europe
    • 9902 : Asie
    • 9903 : Afrique
    • 9904 : Amériques
      • 990401 : Canada, suivi du code utilisé pour la poste (donc, NF pour Terre-Neuve)
      • 990404 : États-Unis, suivi du code utilisé pour la poste
    • 000000, FR peut être utilisé pour un endroit indéterminé situé en France.  Il y a d'autres codes pour un endroit totalement inconnu, la province ou le diocèse connu, etc.

Inc

Endroit inconnu

L'endroit n'a pu être déterminé.  En général, il s'agit d'un immigrant dont on ne connaît pas l'origine.  Si deux origines sont possibles, j'ai essayé d'utiliser un format générique, comme FR/QC si le mariage a pu avoir lieu en France aussi bien qu'au Québec.  En l'absence de données plus précises, j'ai présumé que le mariage avait eu lieu dans la même région habitée par les enfants ou les parents.

Plusieurs codes sont utilisés pour les endroits inconnus afin que les spécialistes régionaux puissent donner leurs suggestions.  En particulier, si le diocèse est connu, le code de l'évêché est utilisé.  Si c'est une petite province, le code de la capitale apparaît alors que si c'est une province plus importante, j'ai essayé d'utiliser le code du département , ce qui fera apparaître ce code à la fin de la liste.


Généalogie des Français d'Amérique du Nord
© Copyright 2006 Denis Beauregard