Les " noms dits "

Cet article est divisé en 3 parties:

Qu'est-ce qu'un " nom dit "

Un " nom dit " est un alias donné à un nom de famille. Comparé aux autres surnoms, alias ou noms de plume qui sont donnés à une personne précise, les " noms dits " sont utilisés par plusieurs personnes. Il emble que l'usage n'existe qu'en France, en Nouvelle-France et en Écosse où on trouve des clans ou " septs ". Notez que j'utilise " nom dit " pour bien préciser qu'il s'agit des noms de famille écrits par le mot " dit ". Dans certains contextes, surnom est confondu avec nom de famille.

J'ai la photocopie d'un acte terrier de 1471 pour une terre louée par un de mes ancêtres Barthélémy Hugon dit Jarret qui est appelé Bartelemeo Hugonis alias Jarreti dans cet acte et quelques autres. Il y a un autre Jarret dans la région à ce moment avec un autre surnom et nous pouvons donc dire que le " nom dit " est alors utilisé pour distinguer les deux familles. Barthélémy vivait dans le Dauphiné, tout comme plusieurs soldats du Régiment de Carignan qui est venu ici en 1665-1668. Bien qu'ils ne soient ni les premiers, ni les seuls à avoir utiliser de tels surnoms en Nouvelle-France, il semble que ces soldats soient responsables de la grande popularité de cet usage au Québec par rapport à la France, en Acadie ou en Louisiane. Ceci expliquerait, par exemple, pourquoi il y a une concentration de familles avec des surnoms dans la région entourant le Lac St-Pierre où beaucoup de seigneuries appartenaient à des anciens officiers du Régiment de Carignan (Verchères, Sorel, Contrecoeur, etc. pour en nommer quelques-uns).

Parmi les raisons pour adopter un " nom dit ", nous trouvons:

Que faire avec les " nom dits "

Le nom d'une personne peut être construit avec ce modèle:

Joseph Jarret dit Beauregard

Joseph est le prénom

Jarret est, dans ce cas, le patronyme ou nom de famille original

Beauregard est, dans ce cas, le surnom ou " nom dit "

Après quelques générations, il n'est plus évident de décider ce qui est le patronyme ou le surnom et nous pourrions trouver par exemple: Beauregard dit Jarret. De plus, il est aussi possible que les patronyme et surnom aient été inversé dès le premier usage du " nom dit ".

Dans les registres, les " noms dit " sont de vrais alias, c'est-à-dire qu'ils peuvent légalement servir pour remplacer le patronyme original. À cause de ce phénomène, la même personne serait connue sour les noms de:

Joseph Jarret

Joseph Beauregard

Joseph Jarret dit Beauregard

Joseph Beauregard dit Jarret

Ce que cela signifie? Si vous recherchez le mariage de Joseph Beauregard marié avec Jeanne Joachim, vous pourriez trouver Joseph Jarret marié avec Jeanne Laverdure (un surnom pour Joachim).

Autres variations de nom

Les " noms dits " ne forment pas la seule façon de combiner ou changer des noms de famille.

Il y a des erreurs comme l'inversion du prénom et du nom de famille dans un registre (par exemple, j'ai un Richard VINCENT qui est en fait Vincent RICHARD), changer le prénom en nom de famille (il y a un Claude VINCENT qui est en fait Claude-Vincent MENNESON). La seule différence avec les " noms dits " est que cette combinaison ne survient qu'une seule fois. Il y a aussi les erreurs d'épellation ou de prononciation telles qu'un Bourgault serait appelé Beauregard dans un registre. Il y a aussi la coutume moderne au Québec qui consiste à donner à un enfant les noms de famille du père et de la mère.

Je propose la convention suivante pour distinguer l'usage de noms doubles:

= pour un " nom dit " spécifique (Beauregard=Jarret)

/ pour une variation d'orthographe (Jarest/Charest)

- pour les autres combinaisons de noms (combinaison moderne des noms des deux parents)

Je suggérerais d'utiliser cette convention en normalisant les noms (c'est-à-dire non pas les noms trouvés dans les actes originaux, mais les noms que l'on recherchera) dans les bases de données construites pour les échanges. Vous devriez aussi écrire le nom utilisé dans le document et les bons logiciels de généalogie devraient permettre d'avoir les deux noms (nom normalisé pour recherches et nom réel pour les rapports). Si votre logiciel supporte un seul nom, je suggère d'écrire le nom normalisé et de placer le nom réal du registre dans une note; s'il supporte plusieurs noms, je suggère d'écrire le nom normalisé comme premier nom et le nom suivant serait l'alternative. Comment déterminer le nom normalisé? Micheline Lécuyer, qui a travaillé avec René Jetté pour produire une liste des " noms dits " ("Répertoire des Noms de Famille du Québec" des Origines à 1825) suggère, quand le nom n'est pas dans le dictionnaire de Jetté, d'utiliser un bottin téléphonique (normalement Montréal, Québec ou Paris) et de choisir le nom le plus commun. 

English version 

Dernière mise à jour: 19 décembre 1995